Les vacances arrivent et les feignasses syndicales commencent à faire leurs calculs: des mois à glander et des congés payés à ne rater sous aucun prétexte...

Ah un barbecue merguez sur du pneu de camion en compagnie des camarades et pourquoi pas la visite inopinée de père Besancenot et du Con Benit... 

Après tout, le bordel ça va pouvoir attendre la rentrée comme disent les enseignants gnans...

SNCF : la grève unitaire touche à sa fin

 

SNCF-JOURS-DE-GREVE-2018-HORIZONTALE